L'Agriculture Paysanne, la charte

L'Agriculture Paysanne est une agriculture qui doit permettre à un maximum de paysans répartis sur tout le territoire de vivre décemment de leur métier sur une exploitation à taille humaine, en produisant une alimentation de qualité, sans remettre en cause les ressources naturelles de demain. Elle doit participer avec les citoyens à rendre le milieu rural vivant dans un cadre de vie apprécié par tous.

​La charte de l'agriculture paysanne constitue un outil d'analyse des exploitations agricoles souhaitant entamer une démarche vers cette agriculture paysanne.

 

L'utilité de cet outil se situe à plusieurs niveaux :

  • Il permet une analyse complète de l'exploitation en mettant en évidence les points sur lesquels il faut progresser en priorité ;

  • Il peut être un support de formation, de préparation à l'installation, de réflexion au développement ;

  • Il peut servir à définir des propositions de politiques agricoles (CTE, réforme de la PAC, diverses formules d'éco ou socio-conditionnalité etc...).

 

La charte de l'agriculture paysanne est donc à destination des agriculteurs mais également des décideurs et des acteurs du développement agricole.

​​

Cette agriculture vise au respect de 10 principes fondamentaux qui invitent l'agriculteur à concevoir de manière global la gestion de sa ferme et l'ensemble de ses pratiques. Ces principes sont des repères pour tous ceux qui engagent une démarche vers l'Agriculture Paysanne

  • des repères pour les choix et les pratiques des agriculteurs

  • des repères pour l'orientation des décisions agricoles.

La Charte, 10 principes fondamentaux​

1. Répartir les volumes de production afin de permettre au plus grand nombre d’accéder au métier et d’en vivre

2. Être solidaire des paysans des autres régions d’Europe et du monde

3. Respecter la nature

4. Valoriser les ressources abondantes et économiser les ressources rares

5. Rechercher la transparence dans les actes d’achat, de production, de transformation et de vente des produits agricoles

6. Assurer la bonne qualité gustative et sanitaire des produits

7. Viser le maximum d’autonomie dans le fonctionnement des exploitations agricoles

8. Rechercher les partenariats avec d’autres acteurs du monde rural

9. Maintenir la diversité des populations animales élevées et des variétés végétales cultivées, la biodiversité domestique

​10. Raisonner toujours à long terme et de manière globale